Argenteuil, l′analyse du tableau

Claude Monet a peint “Argenteuil” en 1872, alors qu’il vivait avec sa famille près de cette ville française. Son expérimentation est née de la comparaison avec les peintres paysagistes anglais William Turner et John Constable, qu’il a pu admirer à Londres, où il s’était installé pendant la guerre franco-prussienne en 1870. Monet avait été contraint d’y rester en raison des soulèvements de la Commune française.

Argenteuil : analyse du tableau de Monet

La période londonienne a permis à Monet d’étudier différentes techniques et d’apprendre des maîtres anglais une représentation différente de la lumière. La façon dont il représente le reflet vacillant des objets et des plantes sur la rivière en est un exemple. Il fait presque disparaître leur texture, les obscurcissant.

L’étude menée dans les musées de la capitale anglaise a permis à Monet de modifier en partie son tableau. Il a fait un saut important, même dans le choix de ses couleurs. Le ciel, par exemple, est de la même couleur que l’eau.

En outre, Monet évitait les tons forts, préférant utiliser des couleurs plus discrètes et moins vives. Ce choix a permis à l’artiste de représenter parfaitement l’atmosphère paisible et mélancolique du lieu.

Les détails

En regardant la photo plus en détail, vous pouvez voir que le village d’Argenteuil se trouve à gauche. Tandis qu’à droite, vous pouvez voir les collines d’Orgemont. Au centre, cependant, apparaissent quelques bateaux se reflétant sur l’eau.

On peut également voir comment le choix des couleurs aide à imaginer un lieu où la brume pourrait engloutir tout le panorama. Les mâts des bateaux que l’on voit flotter sur la droite sont les protagonistes de la toile et en révèlent le mystère, dans un certain sens car tout le tableau est basé sur les ombres et le scintillement des objets qui, comme nous l’avons dit, disparaissent presque de la vue du spectateur.

La magie de la peinture se manifeste par le choix du peintre. Les mâts des bateaux sont également fondamentaux pour comprendre l’homogénéité des couleurs et la manière de représenter la lumière réfléchie sur l’eau.

Monet a utilisé le bateau de son atelier pour réaliser cette peinture. Elle lui permettait de se déplacer sur le fleuve et d’observer le paysage sous différents angles. Lorsque le tableau a été présenté au public et aux critiques, il a suscité, comme c’était souvent le cas avec les premiers impressionnistes, indifférence et mépris.

Cependant, Argenteuil est l’un des premiers tableaux à suivre les règles de l’impressionnisme et à marquer un tournant, non seulement dans la carrière artistique de Monet mais, plus généralement, dans le style paysager de l’époque.

Le tableau est actuellement exposé au Musée d’Orsay. Il s’agit d’une huile sur toile qui mesure 50×65 cm.