Baigneuses, peinture de Paul Cézanne

Un groupe de personnes nues vues de dos, un paysage naturel, représentées en train de se baigner : elle est intitulée “Baigneurs” et est une œuvre réalisée par Paul Cézanne vers 1890. Une peinture à l’huile au Musée d’Orsay, Paris.

Le thème des baigneurs se retrouve souvent dans l’œuvre de l’artiste français, né à Aix en Provence (France) le 19 janvier 1839. Il y en a plus de deux cents sur ce thème ! Les personnes se baignant sont de plus en plus représentées à partir des années 1870.

Le but de Cézanne était de créer un tout, d’intégrer la figure humaine dans le paysage. Comment ? Avec Les Baigneuses, le sujet qui exprime le mieux le concept de l’artiste. Regardons ensemble ce tableau.

Baigneuses de Cézanne, analyse du tableau

Les personnages de ce tableau occupent presque tout l’espace, prenant des poses variées, le plus souvent vues de dos. Les corps prennent une fonction architecturale : le peintre tend à renforcer la volumétrie de la forme par la couleur.

En effet, les deux figures centrales choisies par Paul Cézanne sont la femme et l’homme, presque comme s’il s’agissait des deux colonnes de la structure. Le peintre français a développé le tableau autour de ces deux figures centrales.

La profondeur est absente : les personnages représentés tendent à se fondre dans le paysage et les couleurs utilisées participent également de ce choix. Les couleurs des éléments de l’arrière-plan sont les mêmes que celles de l’avant-plan.

Un autre aspect que l’artiste, le plus singulier et le plus énigmatique de la peinture postimpressionniste française, ne néglige pas sont les références à la tradition : les deux figures choisies par l’artiste pour représenter l’œuvre elle-même sont inspirées de dessins de grands artistes de la Renaissance italienne.

Sa pensée est bien résumée dans cette phrase :

Ainsi vision, conscience : une synthèse parfaite de la pensée artistique de Cézanne.

Son adhésion au mouvement impressionniste est en fait détachée. Dès le début, il a suivi une voie différente qui s’écartait de la vision de deux autres artistes de son époque, à savoir Monet et Renoir. En effet, contrairement à eux, il tente d’effectuer un parcours rationnel, et sans se limiter aux phénomènes perceptifs de la lumière et de la couleur, de synthétiser dans sa peinture des phénomènes rationnels, permettant de reconnaître également les formes et l’espace.

Pour ce faire, il utilise la couleur, en éliminant le clair-obscur et la perspective, les outils traditionnels du dessin. En bref, son ambition est de tout résoudre par l’utilisation de la couleur.

Cézanne ne perd jamais de vue la réalité et son aspect visuel

Dans la vision de l’artiste, il y a de l’émotion et de la poésie : les couleurs vertes des paysages dominent, dans de nombreuses nuances, et lentement des nuances douces de couleurs différentes s’insèrent.

Les paysages témoignent de sa grande sensibilité d’esprit. Une sensibilité, mais aussi une technique qui transparaît dans l’œuvre picturale de l’artiste. Une technique inimitable, originale : on respire de ses toiles cette recherche méticuleuse, où il pointe une vision poétique.

Les recherches de Paul Cézanne ont été extrêmement solitaires, loin des clameurs, en raison surtout de son caractère timide et introverti, qui l’a conduit à mener une vie très retirée dans sa maison d’Aix-en-Provence.